Les origines de l’Atelier Caméléon

Pourquoi et comment j’ai créé l’Atelier Caméléon?

 

J’ai toujours aimé les arts sous toutes ses formes mais plus particulièrement la peinture. J’apprécie le figuratif, j’admire la capacité de ces artistes, (notamment la période des expressionnistes), à représenter des objets tels qu’ils se présentent, un œil, une approche qu’il n’est pas donné à tout le monde d’explorer.

Cependant, on peut intégrer dans le figuratif, le surréalisme, ou encore le cubisme si l’on admet que l’on peut passer par la subjectivité pour représenter des objets du réel !

Personnellement je me situe à mi-chemin entre le figuratif et l’abstrait. Je m’inspire souvent du réel, passant par la « destruction » d’un objet ou d’une pensée pour le ou la reconstruire de manière plus subjective en ajoutant beaucoup de matière diverses et variées en fonction des humeurs, des découvertes.

A la croisée des chemins, j’ai eu l’opportunité de changer de carrière professionnelle et tout naturellement j’ai choisi non pas la facilité mais faire de ma passion pour la peinture un métier, de mon insatiable besoin de découvrir le monde qui m’entoure d’aller à la rencontre des gens, des cultures : en faire l’itinérance !

 

 

Ma passion des voyages me fait constamment sortir des sentiers battus, cherchant l’insolite au détour de mes pérégrinations. Je capture ces instants par une prise de vue, mes émotions se traduisent par quelques coups de crayons, je pêle, je mêle photos, croquis, esquisse et collage au gré de mes états d’âme dans mes carnets de voyage.

Kenya-cycliste

 
Cathedrale-2-Atelier-Caméléon

 

 

Je donne libre cours à l’émotion, le ressenti et n’accorde que très peu d’importance à la technicité d’un trait de crayon. Ma sensibilité, mes moyens d’expressions sont l’essence même de mon carnet de voyage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai suivi une formation professionnelle à l’Atelier de la Salamandre à Chelles en Seine et Marne auprès de Delphine Priollaud Stocklet sur la pédagogie, l’enseignement des arts plastiques, la démarche créative.

 

Barbizon-Atelier-Caméléon

 

J’ai eu le grand privilège d’être exposé durant 15 mois à Barbizon (terre du pré-impressionnisme qui a accueilli des peintres tels que  Jean François Millet, Théodore Rousseau ou encore Alfred Sisley), cette période a été faite de rencontres tant enrichissantes qu’inattendues.

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est ainsi qu’est né l’Atelier Caméléon !

Caméléon comme ce reptile exotique et itinérant que l’on croise fréquemment en Afrique, continent lointain, riches de cultures qui m’attire, me fascine depuis toujours.

Caméléon, car il s’adapte à son environnement.

Caméléon pour sa magnifique palette de couleur qu’il est capable de nous offrir (l’émotion le fait changer de couleur)!

Mon ambition est de privilégier l’itinérance de l’art, par la conception d’un atelier « mobile » afin de rendre l’art accessible à toutes et tous. De proposer, d’animer des stages et cours de peinture créatifs aux sujets tendances à travers lesquels de multiples techniques pourront être utilisées.

C’est permettre :

de se rendre compte que l’art n’est pas réservé à quelques chanceux

de se rendre compte qu’il n’est pas nécessaire de savoir dessiner pour peindre

de s’accorder un temps pour soi, pour créer

de réveiller l’artiste qui sommeille en vous

de réaliser une toile qui vous corresponde et qui corresponde à votre intérieur

d’aller à la rencontre de l’autre, partager, échanger autour d’une réalisation, de votre toile.